des expériences à partager

Mathias et Christoph lance le réseau #GLM

 SONY DSCMATHIAS JUD ET CHRISTOPH WACHTER, ROBINS DES BOIS DU NET

Installer internet dans les bidonvilles de Montreuil, défier
 la cybercensure en Chine, contourner les coupures web dans les pays arabes… Les « œuvres-outils » de ces deux « hacktivistes » luttent contre
 les fractures numériques et défendent les principes fondateurs du réseau.

Fracture sociale et fracture numérique ne font qu’une. C’est ce qui a poussé Mathias et Christoph à lancer le réseau #GLM, pendant numérique de Gelem. À quelques mètres de l’hôtel, un poteau. Au sommet, une antenne improvisée avec une boîte de whisky et du ruban adhésif. Elle permet de capter le Wi-Fi de la Maison populaire, une association locale. C’est pour réparer ce capteur de fortune que Mathias est de passage. Le lendemain, c’est au camp de Grigny, dans l’Essonne, qu’il se rendra pour installer le réseau.

Avant #GLM, Mathias et Alex, figure rom de Montreuil, avaient imaginé un prototype de « vélo pirate ». Bardé d’antennes faites de conserves,
 d’un petit pc portable et d’une clé wi-fi, le biclou sillonnait la ville en tentant de
 se connecter à tous les réseaux disponibles. « En rentrant le soir, on pouvait regarder les fichiers téléchargés », se rappelle Mathias. lire article WE DEMAIN 

 

France Inter,la fondation Abbé Pierre, la fondation Agir contre l’exclusion et l’association Génération réactive

  #Tweets2rue investissent Twitter

En octobre 2013, France Inter a lancé l’opération #Tweets2rue, en association avec . Le principe: donner des smartphones à cinq sans-abris de Paris, Bourges ou Metz pour qu’ils racontent sur le réseau social leur quotidien de la rue, jusqu’au mois de mars 2014. Chacun d’entre eux, que l’on peut d’ailleurs suivre sur le blog Tweets2rue, est parrainé par un journaliste de la radio. Récemment, Patrick, l’un des sans-abris faisant partie de l’aventure, a entamé un tour de France pour rencontrer d’autres personnes vivant dans la rue.

emmaus_connect.jpg

Web Trotter : un accès Internet pour les plus démunis grâce à Emmaüs Connect !

Emmaüs Connect, organisation non gouvernementale luttant en faveur de l’inclusion numérique des plus démunis, vient de lancer le volet Internet de son programme Connexions Solidaires. Grâce aux web trotters fournis par l’équipementier Huawei, aux recharges prépayées Internet données par l’opérateur SFR et à l’accompagnement pédagogique proposé par les conseillers deConnexions Solidaires, les publics en situation de grande précarité ou d’exclusion peuvent bénéficier d’un accès “Internet mobile” de qualité et à tarifs solidaires.

Internet, un outil primordial pour tous au quotidien !

A l’heure de la numérisation galopante de la société, Internet est devenu un outil primordial pour tous, et encore plus pour les plus démunis. Recherche d’emploi, démarches administratives, lien social… Nombre de nos initiatives quotidiennes nécessitent aujourd’hui un accès au web. Or, 57% des Français ayant des revenus inférieurs à 900€ par mois n’ont pas Internet à domicile et 39% des bénéficiaires du programme Connexions Solidaires n’ont pas de logement pérenne.

Web Trotter : un outil au service d’une société plus solidaire

Composé d’un boitier de la taille d’un téléphone portable muni d’une carte SIM et de recharges prépayées, le web trotter, lancé par Emmaüs Connect, permet une connexion Internet à haut débit dans des zones couvertes par le wifi ou la 3G. En complément de cet équipement, les bénéficiaires peuvent obtenir un accompagnement pédagogique de la part deConnexions Solidaires afin de mieux appréhender le web et ainsi profiter plus allégrement de leur temps de connexion pour favoriser leur insertion sociale et professionnelle.

Jean Deydier, Fondateur d’Emmaüs Connect, se dit heureux, au même titre que ses partenaires SFR et Huawei, de « proposer une solution innovante tant sur le plan technologique que sur celui de l’accompagnement pédagogique pour que le numérique devienne un outil au service de la construction d’une société plus solidaire. »

Pour en savoir plus : Site de Connexions Solidaires

 Juillet 2014 la première newsletter connexions solidaires. Cette note d’information partage, trimestriellement, nos dernières actualités et, plus largement, vous informera des projets en développement au service de l’inclusion numérique.

 

Le Pass Numérique Rhône Alpes

En votant la politique « Rhône-Alpes numérique en mars 2012″, les élus régionaux se sont engagés à soutenir des actions visant à développer les compétences numériques des Rhônalpins, et en particulier des publics les plus fragiles : jeunes déscolarisés, personnes en situation de handicap, demandeurs d’emploi n’ayant pas les compétences numériques nécessaires…

Le Pass Numérique a pour objectif d’offrir à tout citoyen désireux de développer sa culture numérique 10 heures de culture numérique, délivrables dans un Espace Public Numérique conventionné avec la Région Rhône-Alpes. Pousser la porte d’un EPN est difficile : on ne connait pas le numérique, on ne sait pas non plus où se trouve l’EPN le plus proche de chez soi… L’idée est donc de s’appuyer sur les Espaces Rhône-Alpes et ses partenaires locaux, pour identifier les publics prioritaires et les motiver à franchir cette porte.

► Qu’est-ce que c’est ?

Un bon d’une valeur de 150€ échangeable dans un EPN partenaire du dispositif pour bénéficier de 10 heures d’accompagnement collectif autour des contenus suivants :

► Objectifs

  • Développer l’usage sûr et critique des Technologies de la Société de l’Information (TSI) au travail, dans les loisirs et la communication
  • Permettre à tout Rhônalpin d’acquérir une culture numérique citoyenne de base
  • Asseoir les EPN comme acteurs de développement local

Pour en savoir plus

RECONNECT et le coffre-fort numérique solidaire

 

reconnect - cofre fort numérique

 Depuis avril 2012, un espace numérique personnel et sécurisé permet aux personnes les plus démunies de conserver leurs documents et ainsi faciliter leurs démarches administratives, notamment celles relatives à l’accès aux droits. Cela permet de limiter les conséquences de la perte ou du vol de ces documents, véritable facteur aggravant de précarité.

En France, on compte plus de 100 000 personnes privées de domicile personnel. Contraintes de ne conserver que le strict minimum de leurs effets personnels, elles sont très exposées au risque de se les faire dérober ou de les perdre. Or, cartes d’identité, carte vitale, certificat de travail ou autres revêtent une importance capitale dans leurs parcours de réinsertion, jalonnés de démarches administratives.
L’incapacité à présenter ces documents retarde souvent leur accès aux droits (RSA, etc.) de plusieurs mois. De nombreux travailleurs sociaux déclarent passer 20% de leur temps à faire et refaire des documents perdus.

L’objectif du service de Coffre-fort Numérique Solidaire est de faciliter les démarches et la vie quotidienne des personnes sans-abri, et ce, grâce aux avantages du numérique :

  • Des documents dématérialisés, non encombrants :

–  Pas de stock de photocopies à conserver dans des pochettes ou des sacs.

  • Un espace de stockage sécurisé :

–  Moins de risque de perdre ou se faire voler la copie de ses documents.

  • Des documents accessibles partout :

–  Possibilité de retrouver ses papiers malgré une situation d’errance.

– Pas de dépendance vis-à-vis d’une structure ou d’une personne conservant les documents.

Ce service constitue :

  • Un outil de sauvegarde, qui permet de présenter des copies lisibles lorsque celles-ci sont suffisantes.
  • Un outil d’organisation, qui simplifie la recherche des documents.
  • Un outil de mémoire, qui permet de conserver une trace de l’ensemble des démarches entamées et évite aux travailleurs sociaux de reprendre à zéro des démarches déjà entreprises ailleurs.

Déjà proposé dans une douzaine d’établissements sociaux et médico-sociaux en Ile-de-France, dont ceux d’Habitat et Soins et de Prévention et Soin des Addictions, le service continue son développement.

L’OPTION SOLIDAIRE DE SFR, UN GESTE SIMPLE POUR AIDER LES PLUS DÉMUNIS

Visuel option solidaire SFR

Depuis 2010, SFR soutient Emmaüs Connect, afin de permettre aux personnes les plus démunies de garder le contact (famille, amis, travail, …). et propose à ses clients  l’option Solidaire. 1 €/mois est facturé et intégralement reversé à l’association !

En 2013, nous comptions 4 nouveaux points d’accueil (Marseille, Grenoble, Lyon & St-Denis), 20 bénévoles, 19 salariés, 12 salariés en insertion formés. Et au total, 3900 personnes bénéficient aujourd’hui de l’aide d’SFR et d’Emmaüs Connect, pour que la fracture numérique ne soit plus une fatalité ! Tout cela, c’est grâce à vous. Merci à tous !

 

Orange mécénat d’entreprise  pour réduire la « fracture numérique »

Orange Solidarité renforce son action en offrant aux associations l’expertise numérique des salariés Orange en mécénat de compétences. Avec Orange Solidarité, beaucoup de projets associatifs peuvent ainsi être améliorés, accélérés, renforcés grâce au numérique et à l’expertise des salariés d’Orange. Ces projets aident directement femmes, jeunes, seniors en difficulté

Orange et les restos du coeur à Besançon

L’association Ateliers Sans Frontières a clôturé, le 25 février dernier, la seconde édition de son programme Clic-emploi, soutenu par la Fondation Orange.

arton448Le programme Clic-emploi permet à de jeunes salariés en insertion professionnelle de bénéficier de matériel informatique, d’une formation et d’un accompagnement à l’utilisation des outils bureautiques. La Fondation a offert plus de 500 ordinateurs aux bénéficiaires de l’association et coanimé des ateliers de formation numérique réunissant plusieurs centaines de bénéficiaires. Ces ateliers sont animés bénévolement par des salariés d’Orange qui interviennent dans des locaux Orange après leur journée de travail.

Pour en savoir plus

 

Le restaurant social Pierre Landais à Nantes

ATD Quart Monde Nord  Pas de Calais

en 2010  le compte rendu de l’action « accroitre la démocratie participative des personnes en situation précaire grâce aux

technologies de l’information et de la communication » en Nord Pas de Calais.

 

Seconde vie pour les ordinateurs

logo ordi

Le Gouvernement français s’est engagé, avec le soutien de tous les acteurs de la Société de l’Information, à développer une filière nationale de collecte, de reconditionnement et de redistribution d’ordinateurs dans une démarche d’économie solidaire et de qualité environnementale.

Pour accélérer l’équipement à bas prix des publics en difficulté économique, le Ministère de l’Economie Numérique a souhaité soutenir et encourager le déploiement, sous la marque « Ordi 2.0 », d’une filière nationale de collecte, de rénovation et de réemploi des ordinateurs.

Le site www.ordi2-0.fr est un outil participatif au service du Programme « Ordi 2.0 », mais également de tous les acteurs impliqués dans la démarche et du public à la recherche d’informations sur le sujet du réemploi de matériel informatique.

  • Dans la rubrique « A propos d’Ordi 2.0 », vous accèderez aux informations institutionnelles relatives au Programme Ordi 2.0 (contexte général, objectifs et enjeux, partenaires, conditions d’utilisation de la Marque Ordi 2.0, etc).
  • Dans la rubrique « Ordi 2.0 en régions », est explicitée l’organisation du dispositif en régions, animé par des Pôles Interrégionaux.
  • Dans la rubrique « Comprendre le réemploi de matériel informatique », sont mises à votre disposition des informations pratiques sur le thème du réemploi (lexique, bonnes pratiques, ressources documentaires, etc).


Ordi 2.0 Pierre Perez par aciddtic21

Vous souhaitez donner du matériel informatique ? Vous recherchez du matériel informatique ? 
Le site www.ordi2-0.fr vous offre également la possibilité d’accéder à un moteur de recherche dynamique multi-critères, vous permettant de trouver rapidement et facilement les reconditionneurs correspondant à vos besoins. L’objectif visé étant de faciliter la rencontre entre l’offre et la demande dans le secteur du réemploi de matériel informatique.

 La  zone géographique « Rhône-Alpes » est animée par La Maison de Grigny (69) 

Serveurs solidaires en Rhône Alpes

Serveurs solidaires DotRiver pour les villages mobiles des sans abris…

DotRiver intervient depuis Juin 2008 dans le domaine de la virtualisation etde la centralisation des postes de travail informatique pour les entreprises, les écoles, les administrations et les associations en leur proposant une approche véritablement éco-innovante. Les solutions sont entièrement conçues et basées sur des logiciels Libres et Open Source et l’activité de DotRiver consiste à garantir le bon fonctionnement de toute la bureautique dont ont besoin tous les utilisateurs d’informatique. Les matériels existants sont conservés plus longtemps, les coûts sont réduits, la sécurité garantie, le télé-travail, la mobilité et la collaboration sont natifs, l’approche est résolument re-centrée sur les usages.

Dans le cadre de ses engagements sociétaux et responsables, DotRiver a lancé l’opération « serveurs solidaires ». Cette initiative, en partenariat avec la M@ison de Grigny consiste à récupérer des serveurs, les reconditionner et ensuite déployer les solutions de virtualisation de postes de travail DotRiver en les mettant à disposition d’associations et de fondations.

Janvier 2012, DotRiver avait mis en place ses solutions pour les usagers du 1° village mobile Dom’ici pour l’accueil des sans abris .

Janvier 2013, l’opération est réitérée pour les villages de Villeurbanne et de Dijon.

Pour en savoir plus

TRI Rhône-Alpes, une solution globale pour<br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br />
vos déchets informatiques et bureautiques

Missions, l’objectif de TRI RA est double

A la base, un objectif écologique, d’une part, de respect et de sauvegarde de l’environnement grâce au recyclage et à la valorisation des DEEE, et d’autre part, de lutte contre le gaspillage, par la remise en état et le réemploi du matériel informatique.

En découle un objectif humain et social, consistant à faciliter l’insertion de personnes en difficultés, en leur permettant de restaurer leur citoyenneté et leur identité par une activité économique, et en leur proposant un accompagnement social permanent, dans le but de les réadapter à l’économie classique.

Notre projet constitue une contribution à l’activité économique et au développement territorial par le fait que la structure vend des produits et des services dans le cadre d’une concurrence ouverte et directe avec les entreprises « classiques ».

Il s’agit aussi pour nous de contribuer à notre échelle à un développement durable, grâce à nos activités respectueuses de l’environnement Par conséquent, nous serons en mesure de proposer différentes activités permettant d’envisager un apport significatif en matière d’outil d’insertion par l’économique avec divers métiers supports au parcours socioprofessionnel d’insertion

2010 Ouverture de la « BOUTIQUE INFORMATIQUE » : le matériel collecté dans les entreprises est soit valorisé ou remis en état. Ainsi une large gamme de produits est proposé à nos clients à bas prix

Boutique informatique de Lyon
« Bric-à-brac » Emmaüs Vénissieux
8 avenue Marius Berliet
69200 Vénissieux
04.74.59.45.19

Pour en savoir plus

Snalis à Saint Nazaire

Un article proposé par Stéphanie Dupin, coordinatrice de l’association Snalis.

470 000 tonnes de Déchets d’Équipements Électroniques et Électroménagers collectés, dont 70 500 tonnes d’informatiques et téléphonie. 200000 tonnes d’équipement informatiques et téléphoniques mis sur le marché1. C’est la situation en France en 2011, identique à celle de tous les pays européens et de la plupart des pays classés parmi les plus riches de la planète.

En pleine crise structurelle et à l’heure où l’on a de cesse de parler de la réduction des déchets, plusieurs alternatives ont vu le jour pour lutter contre l’obsolescence programmée du matériel informatique. lire la suite

L’informatique pour tous avec Snalis par Ordislibres

Boutons Paypal par Blog Expert